Bienvenue sur le naoblog !

Genève et son potentiel solaire

Pourquoi Genève est à la traîne en matière d’énergie solaire ?

Genève est souvent cité comme un modèle en transition énergétique, notamment en matière d’économie d’énergie. Mais en ce qui concerne le développement du photovoltaïque, le Canton de Genève n’exploite que 5% de son potentiel. La ville de Genève est classée dans les derniers avec seulement 2,2% du potentiel solaire utilisé. 

Comment peut-on expliquer cet écart ? 

Il est vrai que dans le centre-ville de Genève, les bâtiments sont très hauts et difficiles d’accès. Les mesures de sécurisation sont assez strictes et leurs coûts augmentent, ce qui diminue la rentabilité des installations. C’est en partie pour cette raison que Genève est aussi bas dans le classement des Cantons. Les grandes villes sont pénalisées par le coût des travaux. Le mieux étant d’attendre de rénover une toiture, avant d’avoir pour projet d’installer des panneaux photovoltaïques. 

Le classement fait un rapport entre la capacité de production des modules solaires installés et les surfaces disponibles.

Le potentiel de production des toits d’une commune est calculé à partir de données fournies par l’OFEN. Pour chaque Canton, le calcul prend en compte les conditions d’ensoleillement. 

Le classement du potentiel photovoltaïques présentent des écarts entre chaque Canton en Suisse que l’on peut expliquer en 6 points :

Lancez-vous dans un projet de panneaux photovoltaïques

source : Tribune de Genève

La protection du patrimoine

La Suisse présente de nombreux monuments historiques classés. Ceux-ci constituent un obstacle aux installations solaires, car certains sont soumis à des permis de construire et des exigences esthétiques d’intégration des toitures qui sont évidemment plus coûteuses. Certains monuments exigent des techniques d’installation lourde et deviennent alors désavantageux d’un point de vue économique.

L’âge des bâtiments

L'installation de photovoltaïque à une durée de vie estimée à 25 à 30 ans, alors que la durée de vie des toitures varie entre 30 et 60 ans. Des bâtiments à rénover représentent alors de mauvais candidats pour l’installation de panneaux solaires. Toutes les grandes villes de Suisse sont dans ce cas avec un taux de rénovation d’environ 1% par an.

La disponibilité des grandes toitures

Les villes industrielles bénéficient plus facilement d’une installation de panneaux photovoltaïques. La disponibilité de grandes surfaces de toiture est inégalement répartie en Suisse. De ce fait, certains bâtiments ne suffisent pas à supporter le poids d’installations solaires.

De nombreux locataires

La proportion des locataires au sein des grandes villes représente environ 90% en ville de Lausanne, de Genève et de Zurich. Les bénéfices d’une installation solaire ne profitent pas directement aux propriétaires qui ne voient donc pas l'intérêt d’agir.

Les tarifs de rachat de l'électricité

Les tarifs de rachat pour le courant injecté sont un facteur déterminant pour la création d'installations solaires. La rentabilité économique d’une installation solaire repose sur ces tarifs. L’instabilité de ces tarifs représente un frein pour de potentiels investisseurs.

L’exemplarité de l’État

Par exemple, la ville de Coire à élaboré en 2010 un concept énergétique visant à équiper les toitures de la Municipalité, et contraint depuis 2019 toutes les rénovations et constructions à un équipement solaire. Genève, depuis 2006, exploite 38 centrales solaires en 2021.

les derniers posts

Genève et son potentiel solaire

Pourquoi Genève est à la traîne en matière d’énergie solaire ? Genève est souvent cité comme un modèle en transition énergétique, notamment en matière d’économie

Bienvenue sur le naoblog !

Genève et son potentiel solaire

Pourquoi Genève est à la traîne en matière d’énergie solaire ?

Genève est souvent cité comme un modèle en transition énergétique, notamment en matière d’économie d’énergie. Mais en ce qui concerne le développement du photovoltaïque, le Canton de Genève n’exploite que 5% de son potentiel. La ville de Genève est classée dans les derniers avec seulement 2,2% du potentiel solaire utilisé. 

Comment peut-on expliquer cet écart ? 

Il est vrai que dans le centre-ville de Genève, les bâtiments sont très hauts et difficiles d’accès. Les mesures de sécurisation sont assez strictes et leurs coûts augmentent, ce qui diminue la rentabilité des installations. C’est en partie pour cette raison que Genève est aussi bas dans le classement des Cantons. Les grandes villes sont pénalisées par le coût des travaux. Le mieux étant d’attendre de rénover une toiture, avant d’avoir pour projet d’installer des panneaux photovoltaïques. 

Le classement fait un rapport entre la capacité de production des modules solaires installés et les surfaces disponibles.

Le potentiel de production des toits d’une commune est calculé à partir de données fournies par l’OFEN. Pour chaque Canton, le calcul prend en compte les conditions d’ensoleillement. 

Le classement du potentiel photovoltaïques présentent des écarts entre chaque Canton en Suisse que l’on peut expliquer en 6 points :

Lancez-vous dans un projet de panneaux photovoltaïques

source : Tribune de Genève

La protection du patrimoine

La Suisse présente de nombreux monuments historiques classés. Ceux-ci constituent un obstacle aux installations solaires, car certains sont soumis à des permis de construire et des exigences esthétiques d’intégration des toitures qui sont évidemment plus coûteuses. Certains monuments exigent des techniques d’installation lourde et deviennent alors désavantageux d’un point de vue économique.

L’âge des bâtiments

L'installation de photovoltaïque à une durée de vie estimée à 25 à 30 ans, alors que la durée de vie des toitures varie entre 30 et 60 ans. Des bâtiments à rénover représentent alors de mauvais candidats pour l’installation de panneaux solaires. Toutes les grandes villes de Suisse sont dans ce cas avec un taux de rénovation d’environ 1% par an.

La disponibilité des grandes toitures

Les villes industrielles bénéficient plus facilement d’une installation de panneaux photovoltaïques. La disponibilité de grandes surfaces de toiture est inégalement répartie en Suisse. De ce fait, certains bâtiments ne suffisent pas à supporter le poids d’installations solaires.

De nombreux locataires

La proportion des locataires au sein des grandes villes représente environ 90% en ville de Lausanne, de Genève et de Zurich. Les bénéfices d’une installation solaire ne profitent pas directement aux propriétaires qui ne voient donc pas l'intérêt d’agir.

Les tarifs de rachat de l'électricité

Les tarifs de rachat pour le courant injecté sont un facteur déterminant pour la création d'installations solaires. La rentabilité économique d’une installation solaire repose sur ces tarifs. L’instabilité de ces tarifs représente un frein pour de potentiels investisseurs.

L’exemplarité de l’État

Par exemple, la ville de Coire à élaboré en 2010 un concept énergétique visant à équiper les toitures de la Municipalité, et contraint depuis 2019 toutes les rénovations et constructions à un équipement solaire. Genève, depuis 2006, exploite 38 centrales solaires en 2021.

les derniers posts

Genève et son potentiel solaire

Pourquoi Genève est à la traîne en matière d’énergie solaire ? Genève est souvent cité comme un modèle en transition énergétique, notamment en matière d’économie